Préservation de l'eau

Déclaration d'utilité publique/Périmètre de protection

 

La déclaration d'utilité publique en 1979 autorise la création du barrage du Cébron dans le but d'alimenter en eau potable la population Nord Deux-Sèvrienne.

Deux arrêtés préfectoraux définissent les nouveaux périmètres de protection de captage et les usages : arrêté du 31 mai 2016 et arrêté du 27 février 2017.

Dans le but de mieux protéger la ressource, de nouveaux périmètres de protection sont en place englobant l'ensemble du bassin versant (16 000 ha), ils sont définis en fonction du temps de transfert vers le point de captage

  • un périmètre immédiat : pour la zone directe de pompage (~ 6 ha)
  • un périmètre rapproché, divisé en 3 zones :1 er périmètre comprenant le lac et une bande de 20m (~230ha), 2ème périmètre (~700ha), 3ème périmètre (~3300 ha)
  • un périmètre éloigné (~11 800ha)

Le contexte pédologique et la topographie fragilisent la ressource en eau et la rendent sensible aux transferts de pollution  :

  • roche granitique (ruissellement de surface, transferts très rapide...),
  • lac de faible profondeur (l'eau en se réchauffant donne de meilleures conditions pour le développement des algues)...

Afin de diminuer la charge de matières en suspension de l'eau, différentes activités sont donc interdites :

  • pêche en bateau,
  • baignade...

 

perimetre protection

Ci-contre projet de carte de périmètre de protection.

Les périmètres de protection vont être soumis à une enquête publique en 2015, une carte sera alors établie indiquant les différentes zones.

 

 

 

 

 

 

Relevés et contrôles

riviere deux sevres

La surveillance de la qualité sanitaire de l'eau est établie sur les eaux brutes (rivières, eau du lac) et à toutes les étapes de traitement de l'eau dans l'usine.

La qualité des 4 rivières du bassin versant du Cébron est suivie régulièrement depuis 2000 avec 2 analyses par mois englobant une analyse des paramètres physico-chimiques (conductivité,azote, phosphore, matières en suspension, ...) ainsi qu'une analyse des pesticides (30 molécules analysées).

Sur le lac du Cébron, les développements d'algues sont observés chaque année ; un dénombrement des espèces présentes est réalisée chaque été sur 2 points du lac.

 

 

Programme Re-Sources

programme re-sources

Depuis 2004, le programme Re-Sources a pour but de restaurer la qualité des eaux destinées à la consommation humaine. Ainsi, les collectivités productrices d'eau potable s'engagent à développer des solutions de prévention des pollutions afin d'assurer la qualité des eaux brutes de manière durable. L'animatrice de la SPL gère le programme en impliquant un grand nombre de partenaires (organismes agricoles, collectivités, agriculteurs...). Ce programme s'articule autour de plusieurs types d'actions :

  • actions agricoles (diagnostics individuels d'exploitation, formations, mesures agri-environnementales, groupes de travail sur autonomie fourragère des élevages ...)
  • actions liées aux collectivités (travaux d’assainissement, diminution de l'utilisation des pesticides...)
  • actions d'aménagement du territoire (protection des haies, mise en place de bail environnemental...)

Pour plus d'informations consltez le site dédié